Association nationale de sauvegarde
du patrimoine rural bati et paysager

Reconnue d’utilité publique
Mon compte
Mon panier (0)

L'aventure sarthoise des charpentes à petits bois

Du 11/11/2019 au 22/11/2019

Soirée d’information sur les « charpentes à petits bois en Sarthe »
Thème : « l’aventure sarthoise des charpentes à petits bois »

Organisateur : François PASQUIER

Conférencier : Léo CANY

Condition de participation : inscription préalable souhaitable auprès de François Pasquier par internet fpasquier72@orange.fr ou au 06 73 40 61 69

Participation financière :

·        A convenance

Horaires :

·        20h30-22h30

Lieu : Maison de quartier « Les Ardriers »-LE MANS

Commentaire : ces charpentes sont quelquefois plus connues sous le nom de « charpentes à la Philibert de L'Orme (ou Delorme)».

Sous forme d'un diaporama commenté, notre conférencier nous fera partager ses connaissances acquises lors d'une patiente enquête de deux années et traduites par un mémoire de fin d'étude présenté en 2017.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PATRIMOINE ET INNOVATION

L’AVENTURE SARTHOISE DES CHARPENTES À PETITS BOIS

CANY Léo, architecte diplômé d’état - étudiant à l’école de Chaillot

Maisons Paysannes de France-Conférence du 22-11-2019. LE MANS

Philibert de l’Orme, entre oubli et Renaissance

Les charpentes à petits bois, qu’est-ce que c’est ? Souvent plus connues sous le nom de charpentes « à la Philibert de l’Orme », ces charpentes trouvent en France leur origine théorique au XVIe siècle.

Des réalisations pionnières de l’époque, souvent menées par l’architecte du roi Henri II, nous permettront de comprendre en quoi consistaient les premières charpentes à petits bois dans l’hexagone.

Par ailleurs, nous reviendrons sur plusieurs raisons aujourd’hui avancées par les historiens pour comprendre aussi bien l’essor que le déclin rapide du mode de construction.

La Sarthe au temps des Lumières

Après plusieurs décennies de relatif abandon, la charpente à petits bois renaît en Sarthe à la fin du XVIIIe siècle. Nous verrons que cet engouement nouveau repose sur la situation sociale et économique très particulière de la fin de l’Ancien régime.

Plus que d’autres départements, la Sarthe a été un terrain propice à la redécouverte de techniques anciennes mais aussi à l’émergence de techniques progressistes.

C’est pour les raisons que nous évoquerons que les charpentes à petits bois semblent plus nombreuses à renaître dans notre département qu’ailleurs.

La charpente version sarthoise

Portées par l’émulation de certains érudits locaux mais aussi d’artisans, les techniques de construction en matière de charpente évoluent. La charpente à petits bois est revue, adaptée, transformée.

Nous définirons quels apports des Sarthois ont pu apporter au concept de base et sous quelles formes ont-ils mis en œuvre leurs charpentes (matériaux, dimensions…).

Plus prosaïquement, nous verrons aussi pourquoi un terme a pu être mis aux nombreuses expérimentations.

État de l’Art

Un tour d’horizon des différentes charpentes présentes à ce jour sur le territoire de la Sarthe nous permettra d’appréhender de manière formelle ce qui peut encore aujourd’hui être vu.

Nous parlerons de quelques histoires, proches ou lointaines, qui ont su être au cœur des différents édifices concernés.

Pour aller plus loin

Malgré la menace qui pèse sur la conservation de nombreux ouvrages, différentes initiatives peuvent aujourd’hui être mises en avant.

Nous retracerons le parcours de plusieurs projets de restauration qui ont permis de conserver ce patrimoine que constituent les charpentes. Celles-ci étant des témoins d’une époque où patrimoine a su rimer avec progrès.

Léo CANY Pout toute question particulière : sarthe@maisons-paysannes.org