Association nationale de sauvegarde
du patrimoine rural bati et paysager

Reconnue d’utilité publique
Abonnez-vous ! Rejoignez nous !
Mon compte
Mon panier (0)

Le point sur un futur Guide de Bonnes Pratiques pour la terre crue

Publié le 29/07/2015

Maisons Paysannes de France collabore pour la rédaction d'un « Guide de Bonnes Pratiques » concernant les techniques de mise en œuvre de la terre crue en France. Le point sur ce projet par Gilles Alglave, Vice-président de l'association et délégué de l'Oise :

Maisons Paysannes de France poursuit le travail engagé avec le Ministère de l'Ecologie (MEDDE/DHUP), différents partenaires dont la CAPEB, la FNSCOP du BTP et des collectifs de "terreux" pour faire aboutir la rédaction de règles professionnelles de bonnes pratiques dans les techniques mettant en œuvre la terre crue en France.

L'objectif de ces guides de bonnes pratiques (GBP) est, d'abord et avant tout, de permettre une meilleure assurabilité des ouvrages en terre crue qui, en général, sont hors champs des DTU qui font autorité auprès des assureurs.
Ce travail, commencé il ya 4 ans, est lent et difficile car il est mené à l'échelle nationale avec une multiplicité d'acteurs souvent régionaux, aux histoires, approches et points de vue souvent différents.

Après une période de tâtonnements et d'hésitations, nous sommes maintenant dans la phase active puisqu'une convention de subventionnement a été signée fin 2014 entre le Ministère et les différents partenaires en charge de cette mission.

Maisons Paysannes de France, consciente des enjeux de cette action s'y est engagée corps et âme, dès l'origine, forte de son expérience de cinquante ans de terrain. Elle a choisi d'adhérer à Asterre (Association Nationale des Professionnels de la terre crue) dont elle est administratrice.
Pourquoi cette association plutôt qu'une autre ? Parce que Asterre est la seule structure nationale qui se propose de fédérer les acteurs de la terre crue en France, qu'ils soient architectes, artisans, producteurs, distributeurs, formateurs ou associations. Comme on peut le lire sur leur site Internet :
Les priorités inscrites dans les objectifs de l'association concernent :

  • le regroupement et la promotion des entreprises et des techniques de terre crue ;
  • la transmission des savoir-faire et le développement des formations concernant la terre crue ;
  • la mise en place de règles professionnelles relatives aux différentes techniques de construction en terre crue, traditionnelles et contemporaines ;
  • favoriser les échanges entre les professionnels, avec les partenaires de l'acte de bâtir, au niveau national et européen.

Pour mener à bien ces objectifs et soutenir la construction en terre devant les acteurs publics, l'association se doit de représenter le plus largement possible la diversité et la richesse de nos connaissances, nos métiers, nos savoir-faire...

Le Comité de Suivi, constitué de praticiens et d'associations référentes ayant une expertise en la matière, dont Maisons Paysannes de France, est chargé de valider le travail de six Groupes qui collectent les informations concernant le pisé, le torchis, la bauge, l'adobe (brique de terre crue), l'enduit terre, la terre paille (torchis allégé).

Chaque groupe, selon une méthodologie qui lui est propre, a pour mission, d'inventorier la bibliographie, de faire des recommandations, et de lister les spécifications sensées permettre la réalisation des ouvrages dans chacune des techniques énoncées, conformes aux attentes des maîtres d'ouvrages, en terme de stabilité, d'usage et de pérennité.

Ce chantier colossal a aussi pour objectif de mettre en valeur la terre crue déclinée de multiples façons dans le bâti ancien, permettre sa restauration et engager un programme de formation tout en favorisant la construction contemporaine ayant recours au matériau terre.

Pour l'heure, les Pilotes des Groupes de travail sont des associations ou des collectifs :
• pour le torchis, l'ARPE de la Basse Normandie
• pour les enduits, l'association Asterre
• pour le pisé, « les Terreux Armoricains »
• pour l'adobe, Atouterre
• pour la terre allégée, Ecoterre et Inventerre

Plusieurs d'entre eux ont déjà fait appel à la participation de personnes ressources (tant morales que physiques) pour faire remonter des informations permettant de montrer toute la richesse des savoir faire locaux de nos régions. Certaines réticences montrent combien la mise en place d'une synergie n'est pas évidente : les craintes de récupération, de normalisation ou d'uniformisation des formules d'argile évoqué par d'aucuns ne sont pas fondées. En l'occurrence c'est le Comité de Suivi Terre crue mis en place qui validera au final le guide de bonnes pratiques.

Maisons Paysannes de France, à travers ses délégations, s'engage avec toute son expérience dans cette dynamique collaborative dont le seul but est de faire émerger les Règles de l'Art dans les techniques de terre crue.

Pour le XIIe colloque mondial TERRA 2016 sur les architectures de terre, le projet présenté au nom de MPF a retenu l'attention du Comité Scientifique du colloque. Il s'agira d'aborder "Les maisons de terre et de bois en Picardie : renaissance et reconnaissance d'une culture constructive locale".

Le congrès mondial « Terra 2016 » est le douzième évènement international qui, depuis 1972, rassemble des universitaires, professionnels et experts ainsi que des étudiants et un large public autour des architectures de terre. En 2016, ce rendez-vous aura lieu à Lyon du 11 au 14 Juillet.
En savoir plus sur le congrès